Coupe vide-poche Marius Bessone, Vallauris

Coupe vide-poche en faïcence, de forme cubiste à décor abstrait d'émaux rouge et vert cerclés d'un trait noir sur un fond gris moucheté, caractéristique du travail de Marius Bessone à Vallauris.

Excellent état
 
Largeur 20cm
Profondeur 20cm
Poids 775g
Signature manuscrite Bessone Vallauris

CSD1451

En solde

70,00 €

85,00 €

Passer à la commande

A propos...

VALLAURIS

C’est au XVIème siècle qu’apparaît dans la région de Vallauris la confection de céramique culinaire. L’arrivée du chemin de fer à la fin du XIXème marque le début de l’expansion massive de cette production, mais la crise de 1929 et la concurrence de nouveaux matériaux (aluminium, inox…) portent un coup rude aux activités de poterie artisanale locale. La céramique perd sa fonction utilitaire et prend une dimension artistique. Ce courant, déjà présent avec la famille Massier, se développe avec Clément, Delphin et Jérôme via l’introduction d’émaux de couleur et de pigments métalliques. En 1930, l’atelier de Jean Gerbino applique son procédé unique de terres colorées. En 1947, Picasso s’installe à Vallauris et réalise à l’atelier Madoura une série de créations qui marqueront définitivement l’histoire de Vallis Aurea. Désormais, architectes et artistes (Ramié, Baud, Capron, Derval …) vont converger vers la ville et offrir à travers leurs œuvres une grande diversité de styles, s’opposant à tous les conformismes et appliquant les principes du modernisme, où se conjuguent formes expressionnistes et sensibilité méditerranéenne. C’est l’âge d’or des années 50 qui durera pendant plus de vingt ans. Les nombreuses poteries fabriquées par les manufactures locales y côtoient des pièces uniques d’artistes de renommée internationale.

Dans la même catégorie

Sélection  

Aucun objet

0,00 € Frais de port
0,00 € Total

Commander